×

03 22 78 74 70

Lundi-Jeudi : 8h15 - 12h00 / 13h30 - 16h30, Vendredi 8h15 - 12h00 / 13h30 - 15h30

Réseau de chaleur urbain

Article publié le 29/05/2020

* Cet article concerne tout particlièrement les catégories suivantes : Particulier , Professionnel

Début de page

Historique


En 2004, la Régie Communale de Montdidier a réalisé, avec l’ADEME et le Conseil Régional de Picardie une étude de potentiel de maîtrise de l’énergie. Elle a débouché sur la  signature d’un accord cadre « Ville Pilote MDE » dont un  des axes de partenariat concerne la construction d’un réseau de chaleur.

En 2005, le Conseil Général de la Somme a lancé une  opération visant à structurer une filière bois énergie sur le  département et a fait réaliser une pré-étude de dimensionnement sur la création d’un réseau de chaleur  alimenté par une chaufferie mixte bois / gaz naturel sur le territoire de la Régie.

Une étude complémentaire financée par le FREMEDE viendra valider cette opportunité.

En octobre 2008, la  chaufferie a été mise en service.


Les clients


Le réseau de chaleur de la ville de Montdidier permet  l’alimentation énergétique du centre hospitalier et l’EHPAD,  du lycée, du collège, du gymnase et de l’école Cardenier.

Les besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire s’élèvent à 6700 MWh utiles/an.

L’été, l’eau chaude sanitaire est produite grâce aux chaudières gaz pour l’hôpital et l’EHPAD, et par des ballons électriques pour les établissements scolaires et le gymnase.


Fonctionnement et résultats


Ci-dessous, la chaudière biomasse :

L’approvisionnement en bois est d’origine locale et représente 1850 tonnes sur une année. Ce dernier est composé à 100% de plaquettes forestières. Le bois est acheminé par camion jusqu’au silo de stockage d’une capacité de 240 m2.

Le traitement des fumées est assuré par un filtre multi cyclone qui permet de réduire à 150 mg/Nm3 le rejet des poussières dans l’atmosphère. Il est complété par un filtre à manche qui les réduit à 40 mg/Nm3. Les 50 tonnes de cendres produites annuellement sont évacuées par un circuit humide, via un convoyeur à chaîne dans une benne extérieure. Elles sont ensuite analysées avant d’être valorisées en agriculture. Le bois représente 61% des énergies utilisées dans la chaufferie.

Le complément est assuré par trois chaudières gaz situées au centre hospitalier. Celles-ci assurent donc l’appoint et le secours de la chaudière bois. Elles sont utilisées en période de pointe, à la mise en route et en fin de saison de chauffe.

Ci-dessous, un plan du réseau de chaleur :


Gestion et exploitation du réseau de chaleur


Dès sa création en 2008 et suite à l’appel d’offres lancé par la Régie, le réseau a été développé et exploité par le sous-traitant attributaire du marché.

Après deux reconductions et avant de repartir sur un nouvel engagement en août 2017, la Régie a étudié le projet de reprendre en interne l’exploitation de son réseau.

Consciente de son engagement et toujours soucieuse de proposer la meilleure prestation à ses clients, la Régie a recruté un chauffagiste expert en conduite de chaufferie biomasse et pris la décision de reprendre l’exploitation de son réseau.

Le premier bilan, suite à la période de chauffe 2017-2018 a été très positif. En effet, le bilan de l’année 2017-2018 fait état d’une mixité bois de 82,65 % contre une mixité de 54 % au bilan de l’année précédente.

* La mixité bois est le rapport de bois consommé, par rapport au gaz, sachant que le gaz ne doit être utilisé qu’appoints de pics de consommation ou en secours lors de pannes du moyen de production biomasse.

Pour bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 %, l’exploitant doit justifier d’une participation du bois pour la production calorifique d’au moins 50%. Si ce seuil n’est pas atteint, alors cette TVA repasse à 20% et a donc un impact direct sur la facture énergétique des clients.

A ce jour, la mixité bois est supérieure à 85 %. Cette performance donne beaucoup de souplesse dans l’exploitation, elle permet:

  • d’accepter d’éventuelles pannes de la chaufferie biomasse sans engendrer d’impacts directs sur la facture des clients
  • la possibilité de reprendre de nouveaux clients sans l’ajout de moyens de production.

Elle traduit de même une bonne conduite de la chaufferie biomasse et confirme la volonté écologique de la gestion du réseau.


  Exploitation des sites de production d'Eau Chaude Sanitaire (ECS) et de chauffage de la Mairie


Forte de la nouvelle compétence de la Régie et dans le but de mutualiser les moyens, une convention a été signée entre la Régie et la Mairie afin de reprendre en exploitation les sites de productions d’Eau Chaude Sanitaire et de chauffage de la Mairie.

Ce sont donc 28 sites de chauffage à énergie fossile qui ont été repris en exploitation par le service de chaufferie de la Régie.

Autres articles

Changement de système informatique
Désireux d'améliorer la gestion de son activité, la Régie Communale de Montdidier remplace son progiciel vieillissant.
Recours en cas de litige
Dans le cas de l'impossibilité de solutionner directement un litige avec la Régie, cet article explique quels sont vos possibilités.
Alerte Info - Retard de distribution des factures de fin juin et courriers
Nous sommes au regret de vous informer qu'indépendamment de notre volonté, les factures de fin juin et d'autres courriers ne sont toujours pas affranchis.
Contrat GRD-F
Le contrat GRD-F de la Régie Communale de Montdidier.
Reprise en Régie de l'exploitation du réseau de chaleur
En 2017, la Régie Communale reprend l'exploitation de son réseau de chaleur.